Abroger Yann Arthus-Bertrand, le Qatar et la Fifa !

Publié le par Ledécroissant

 

1617FussballOn abroge bien une mauvaise loi, alors il faut, de toute urgence, « abroger » Yann Arthus-Bertrand (YAB). Oui, bien sûr, j’aurais pu écrire « éradiquer », comme pour une maladie ou un virus. Mais voilà, cet hélicologiste malfaisant est une loi à lui seul : aussi sûrement que la gravitation universelle s’applique à chaque corps, YAB pervertit toute initiative en faveur de l’environnement.
Pire : il soutient toute démarche anti-écologique, surtout lorsqu’elle est d’ampleur. C’est exactement ce qui s’est passé fin 2010 lors de l’attribution par la Fifa (Fédération internationale de football association) de l’organisation des coupes du monde de football 2018 et 2022.
La première aura lieu en Russie et sera, c’est déjà une certitude, l’occasion de battre tous les records… de corruption. Pour la plus grande joie des mafieux et autres oligarques qui prospèrent au pays de Poutine. Pourtant, curieusement, ce n’est pas cette édition mais la suivante qui concerne YAB : ce dernier a en effet âprement soutenu la candidature qatarie.
Il n’était pas le seul puisque, en échange d’un modeste chèque de 15 millions de dollars [Ndlr : 11 millions d’euros], le footballeur ultradoué et ultralibéral Zinédine Zidane a lui aussi supporté la candidature de l’émirat. Ce dernier a aussi généreusement arrosé notre cher hélicologiste dont il avait d’ailleurs déjà cofinancé le regrettable film Home 2.
Ce qui est fabuleux, c’est que YAB a été la caution « écolo » de la candidature la plus polluante que l’on puisse imaginer : les températures estivales atteignant fréquemment les 40 voire 50 °C, les stades qataris seront climatisés. Non, vous ne rêvez pas : il ne s’agit pas seulement des vestiaires ou des loges des VIP, mais bien des stades entiers, air ambiant compris. Une véritable folie… estampillée Arthus-Bertrand, et au nom de l’environnement s’il vous plait !
Il nous est même demandé de nous réjouir doublement car, selon les promesses émiraties-arthusiennes, l’énergie nécessaire sera d’origine solaire. Mais, quand bien même ce serait le cas, il s’agirait d’une hérésie, la perversion ultime des énergies renouvelables : celles-ci doivent théoriquement remplacer des énergies polluantes, et non satisfaire des consommations absurdes.
Ceci dit, sachant que l’émirat voisin d’Abu Dhabi vient de commander quatre réacteurs nucléaires à la Corée du Sud (au nez et à la barbe de l’industrie nucléaire française, une nouvelle fois ridiculisée), il ne serait pas étonnant que, d’ici 2022, on nous apprenne que les incroyables stades climatisés seront finalement alimentés par l’atome.
Il sera alors trop tard pour attribuer à un autre pays l’organisation de la coupe du monde (de toute façon, la Fifa ne sanctionne jamais les candidatures mensongères, autrement la Coupe du monde… n’aurait jamais lieu). Et, si par malheur YAB est encore là, il viendra nous expliquer, moyennant un nouveau gros chèque, que le nucléaire « n’émet pas de CO2 » et que les déchets radioactifs qu’il produit « ne posent pas de problèmes », comme il l’a déjà déclaré 3.
Voilà pourquoi il faut au plus vite abroger Arthus-Bertrand. Je propose d’ailleurs d’en faire de même pour l’émirat complice : mieux vaut Qatar que jamais. Idem pour la Fifa et j’en profite, même si ce n’est plus lié à l’environnement, pour dénoncer cette structure littéralement mafieuse dont la corruption est démontrée par plusieurs livres et des enquêtes de la BBC 4.
Quand j’étais gamin, je rêvais de la Coupe du monde de football mais, depuis 2010, cette épreuve s’appelle désormais officiellement Coupe du monde de la Fifa. Incroyable, ils nous ont carrément volé le football ! C’est à se demander si, bientôt, il ne faudra pas payer une redevance même pour échanger quelques shoots dans la rue ou dans un pré : surpassant la Sacem, la Fifa aura partout des inspecteurs habilités à vous interpeller et vous verbaliser à chaque instant : « Hep, vous là-bas : vous jouez au football, marque déposée de la Fifa ! »
Espérons que ce ne sera jamais le cas mais, avec la Fifa, le pire est toujours possible. La preuve, elle a attribué la Coupe du monde 2022 au Qatar, avec la collaboration active de Yann Arthus-Bertrand. Abrogation, vite !

Stéphane Lhomme
Observatoire du nucléaire 1



1. www.observatoire-du-nucleaire.org
2. Home a permis à YAB d’abuser l’opinion publique mondiale et de multiplier sa fortune tout en blanchissant les multinationales pollueuses. Une véritable performance !
3. Voir par exemple www.nicematin.com/article/societe/le-nouveau-defi-de-yann-arthus-bertrand
4. Voir en particulier http://transparencyinsport.org

 

SOURCE : Monde Libertaire

Publié dans Décroissance

Commenter cet article