Après Twitter, la décroissance sur Facebook

Publié le par Ledécroissant

Voici ce qu'on peut lire sur cette toute jeune page de la décroissance sur facebook ... A suivre .

 

  Bastille_-_a_la_gloire_-_decroissance_2386.jpg

 

La décroissance est un ensemble d'idées soutenues par certains mouvements anti-productivistes, anti-consuméristes et écologistes appelés objecteurs de croissance. Ils rejettent l'objectif, en tant que tel, d'une augmentation du taux de croissance économique, dont certains prônent même une réduction contrôlée. Le terme est parfois complété par des adjectifs : décroissance soutenable, décroissance conviviale...

Les objecteurs de croissance, appelés aussi décroissants dans la presse, s'opposent aux défenseurs du développement durable ou développement soutenable, ceux-ci ne remettant pas en cause l'idéal de croissance. Les partisans de la décroissance contestent en effet l'idée d'un développement économique infini : selon eux, le taux de production et de consommation ne peut pas être durablement accru ni même maintenu, dans la mesure où la création de richesse mesurée par les indicateurs économiques comme le PIB correspond à une destruction du capital naturel et que ce dernier est épuisable.

Les objecteurs de croissance prônent au plan individuel la démarche dite de simplicité volontaire et, au plan global, une relocalisation des activités économiques afin de réduire l'empreinte écologique et les dépenses énergétiques.

Origines

Le concept de décroissance trouve son fondement théorique chez différents écrits et penseurs du. Parmi les pères de la décroissance, on peut trouver le Club de Rome et Nicholas Georgescu-Roegen sur des aspects théoriques et techniques, mais aussi Jean Baudrillard, André Gorz et Ivan Illich qui avancent des idées assez proches de celles proposées par des économistes contemporains comme Serge Latouche.

Lire la suite

Facebook.png

Publié dans Décroissance

Commenter cet article