Comparatif des politiques durables

Publié le par Ledécroissant

 

Polique libérale ou/et sociale
Politique de développement durable
Politique de décroissance
Céder partiellement aux revendications pour favoriser la paix sociale. Accompagner l'évolution sociale grâce aux partages des responsabilités. Prendre conscience que nous devrons vivre différamment avec moins.
Consommer des voitures pour donner du travail à l'industrie automobile. Subventionner les pots catalytiques, recycler les déchets de la production industrielle. Favoriser les transports en commun et les plans de partage des véhicules (covoiturage, taxivoiturage)
Construire des routes pour donner du travail aux entreprises de travaux public. Favoriser le ferroutage et subventionner les équipement en énergies renouvelables. Favoriser la production et la consommation locale. Taxer lourdement les transports.
Les français ont le moral, donc ils consomment frénétiquement et durablement. Les français ont une conscience écologique, donc ils consomment vert. Les français trouvent des raisons de vivre en dehors de la consommation.
On invente le commerce équitable pour se donner bonne conscience. On invente le concept de label écologique avec bonne conscience. On prends conscience du problème et on met en place des AMAP.
Le gouvernement donne une prime aux chômeurs et aux petits revenus pour relancer la consommation. Le gouvernement fait travailler les RSAstes et les RMistes dans des activités ciblées de protection de l'environnement. Le gouvernement légifère pour redistribuer les terres inexploitées ou mal utilisées pour gagner en autonomie.
Fabriquer des objets fragiles et irréparables. Lancer des produits bio, écobio, durables. Fabriquer uniquement des produits solides et réparables.
Soutenir l'industrie pharmaceutique. Favoriser l'utilisation des médecines douces. Favoriser une hygiène de vie exempte de produits toxiques.
Faire la guerre pour aider l'industrie de l'armement. Favoriser la concertation, les échanges, l'aide des pays pauvres. Pratiquer une politique volontariste de désarmement.
Polluer et penser que nous trouverons bientôt des solutions scientifiques et techniques Développer les puits de CO2, les stations d'épuration, les taxes carbone... Eliminer les pollutions à la source, interdire les concentrations et les excédents...
Développement de nouveaux produits financiers pour remplacer et sécuriser les Subprimes. Développement de "Green business" et de "fond éthiques" afin d'orienter les investissements. Développement et consolidation des Systèmes d'échanges locaux (SEL) (Banques du temps)
Favoriser les échanges internationnaux, les compétitions internationales Faire une compensation carbone sur tous les transports aériens. Taxer lourdement tous les prélèvements sur le capital terrestre.
Penser que la croissance est le remède de tous les maux et que la décroissance est le mal à combattre. Penser que les mots "croissance raisonnée" et "développement durable" peuvent être associés à long terme. Penser que nous vivons dans un monde disposant de stocks de matières fossiles limitées qui s'épuisent.


Pour dénoncer la course au trop, vous trouverez sur le lien suivant un reportage intéressant sur les objecteurs de croissance : http://www.terre.tv/#/fr/entreprise-citoyenne/documentaire/1839_les-objecteurs-de-croissance

 

SOURCE : AUTARCIE

Publié dans Décroissance

Commenter cet article

Tassin 21/03/2011 21:37


Au contraire c'est justement de la décroissance libertaire ça.
La décroissance plus classique aurait mis dans cette case "revenu universel pour tous".


rmn 21/01/2011 01:55


"Le gouvernement légifère pour redistribuer les terres inexploitées ou mal utilisées pour gagner en autonomie."

Il ne s'agit donc pas d'une décroissance libertaire...